Partagez

Ma maison est ta maison ► Beth & Simon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur
Message
Robb G. O'Connor
Découvre-moi !
♦ Messages : 21
♦ Date d'inscription : 28/04/2014

Ma maison est ta maison ► Beth & Simon Empty
MessageSujet: Ma maison est ta maison ► Beth & Simon Ma maison est ta maison ► Beth & Simon EmptyDim 11 Mai - 17:58

Ma maison est ta maison ► Beth & Simon Large




Le bourdonnement de son fer à souder était presque inaudible parmi le déluge de décibels émanant du plafond de son atelier. La distorsion de guitare de Black Sabbath faisant cracher légèrement les hauts parleurs dans le plafond. Les flash de lumières éclairant étrangement son masque de protection au rythme de la musique...

Il y a huit mois la terrible disparition de sa fiancée dans un accident de voiture faisait basculer la vie de Robb en quelques instants. Sa vie était soudainement devenue si différente en quelques instants, elle était devenue si rapidement dénudée de sens. Il était lui même devenu très rapidement différent en quelques secondes. Il ne lui avait alors suffit que de quelques heures pour devenir un homme complètement différent... Robb n'était plus le même. Il n'arrivait plus a se reconnaitre dans un miroir lorsqu'il en croisait. Le sommeil venait a grandement disparaitre tout comme son appétit de moins en moins présent. La nourriture elle même n'avait plus de goût, l'alcool devenait fade et n'était plus enivrant. Il ne connaissait plus la seule définition d'un sourire. Robb ne comprenait plus le simple fait de vivre en société. Il s'enfermait dans son atelier pendant des heures. Il s'isolait dans un monde de recherches et de hautes technologies. Robb s'occupait simplement l'esprit. Il s'enfermait dans un monde où il était le seul être vivant. Il s'y enfermait pour simplement oublier l’absence de celle qu'il aimait. Robb l'avait aimer comme un fou, il continuait d'aimer cette femme après sa mort. Elle lui manquait... Elle lui manque. Un terrible manque. La vie n'avait simplement plus de sens sans cette femme... La vie n'a simplement plus de sens sans cette femme. Pourquoi dormir ? Pourquoi se nourrir ? Pourquoi se divertir ? Le simple fait de s'allonger dans son lit. Le simple fait de s'endormir paisiblement. Le simple fait d'ouvrir les yeux aux lueurs du petit matin. Ils n'avaient plus de sens. La préparation d'un repas. S'asseoir a une table. Se nourrir. Il n'y n'avait plus que la raison que de permettre a son organisme de survivre. Le visage de Robb n'affichait plus d'expression. Il n'affichait qu'un visage impassible. Il lui arrivait parfois d'avoir le regard dans le vide. Il lui arrivait parfois encore de se tourner pour croiser le regard de sa fiancée afin de réagir a une phrase entendue a la radio. Il lui arrivait encore de poser une question sortant de ses pensées en espérant entendre la réponse de sa bien aimée. Il lui arrivait encore de croire qu'elle était présente. Robb n'arrivait pas a faire son deuil. Il n'arrivait pas a se dire qu'elle n'était plus présente dans cette grande maison. Il n'y arrivait pas jusqu'au jour où il a retirer sa première photographie d'elle du rebord de la cheminée. Il n'y arrivait pas jusqu'au jour où il a laisser son dernier petit mot s'envoler par la fenêtre de sa chambre. Un bout de papier tourbillonnant dans l'air avant de se poser sur l'eau salée. Il avait pris conscience beaucoup trop tard qu'il ne lui restait rien d'aussi précieux que son seul souvenir. Il n'y avait plus que lui, sa grande maison et ses luxueuses voitures de sport dans son garage. Si Robb avoueras un jour qu'il a besoin d'aide ? Son égo ne lui permettras jamais. Il ne se permettras jamais d'avouer qu'il comble désormais son manque dans quelques substances peu prolifique pour son organisme. S'il continueras a cacher son mal-être ? Très certainement.

L'odeur du métal brûlant lui montant dans les narines lorsqu'il soulève son masque. Une légère moue étant peu satisfait de son travail mais le trouvant suffisant pour sa future utilisation. Il retournait alors s'asseoir a sa chaise derrière ses écrans. Les doigts glissant sur le tactile afin d'ouvrir une sélection de morceau, zappant de Black Sabbath a Judas Priest. La petite alarme de ses systèmes de détection tentant péniblement de s’élever par dessus les distorsions de guitare. Un doigt tapotant un symbole sur l'écran a sa gauche, un quart de tour sur sa chaise afin de fixer l'écran principal s'affichant sur l'un des murs de son atelier suite a la mise en marche d'un projecteur d'image. Il n'avait aucune expression sur le visage. Il se contentait de fixer l'écran et ses mouvements. Robb attendait simplement le bon moment. Le bon moment pour en mettre plein la vue a ses invités...



HRPG : Désolé pour l'attente :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beth R. Austin
Découvre-moi !
♦ Messages : 212
♦ Date d'inscription : 13/10/2013
Dying young and playing hard

Ma maison est ta maison ► Beth & Simon Empty
MessageSujet: Re: Ma maison est ta maison ► Beth & Simon Ma maison est ta maison ► Beth & Simon EmptySam 31 Mai - 17:18



Ma maison est ta maison
« Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.  »

Beth n’était pas une angoissée. Elle profitait de la vie, de chacun des précieux moments qu’elle mettait à disposition et combattait les problèmes qu’elle envoyait. Il n’était pas dans sa nature de laisser tomber, de baisser la tête face à de petits aléas ni de courber l’échine face à des échecs. Si elle avait fait de l’indépendance son crédo, elle devait avouer que sa vision de l’Homme fort en société était quelque peu ébranlé par l’un de ses amis les plus chers. Robb, sans l’avouer, était déjà en position de faiblesse depuis fort longtemps et Beth, sans mauvais jeu de mot, ne savait plus par quel bout le prendre. A l’origine, la rousse avait pas mal de poigne sur lui et s’imaginait qu’au bout de quelques mois, le vieux singe cesse de n’en faire qu’à sa tête, mais c’était sans compter son entêtement et sa malice. Avec l’arrivée de Simon en Irlande, les choses avaient été bousculées et ce n’était pas pour lui déplaire, seulement Beth avait parfois l’impression que Robb se servait de l’influence du français sur elle pour détourner son attention. Trop gentil et trop réservé, Simon avait toujours aidé sa toute récente petite amie à relever Robb, sans jamais user de sermons. La comédienne avait le rôle du méchant flic et de la mère stricte qui jongle avec un adolescent turbulent. Seulement lors de l récente soirée, Robb lui avait coupé toute envie de dire quoi que ce soit, il l’avait même vexée. Oui, elle ne pouvait comprendre ce qu’il ressentait, puisqu’elle avait trouvé le bonheur tout récemment. Seulement ce n’était en aucun cas une raison de le lui reprocher, mais conciliante, elle avait mis cela sous le coup de l’alcool. Puis, pour une fois, c’était son chéri qui lui avait fait la morale et avait décidé de hausser le ton pour lui faire comprendre que son comportement frôlait la limite de l’indécent par moments. Soulagé de voir que Robb avait fini par se calmer et que Simon avait fit preuve d’un certain charisme et de beaucoup de maturité, la soirée s’était finie d’une très belle façon.

Peu après, alors que Beth faisait son shopping, elle reçut un message de Robb qui apparemment avait été envoyé en double à Simon. Pour une fois les deux tourtereaux s’étaient offerts une après-midi loin l’un de l’autre pour ne pas finir comme des sangsues, et Beth décida de filer rapidement, Simon la rejoindrait bien vite, le connaissant, il débarquerait comme un super-héros. La coméienne prit le volant de sa belle voiture et remonta West Road et le centre-ville en direction d’East Road, là où vivait O’Connor, dans sa grande villa sur les falaises. Extravagant comme toujours, Beth remarqua sans peine qu’il avait encore ajouté quelques babioles de technologies dès le portail. Si toutes ces mesures de sécurité ne relevaient pas de la paranoïa… Elle avança jusqu’à l’entrée et releva la tête vers les caméras de sécurité, faisant une petite grimace. “Tu me laisses dehors ou tu te décides à me laisser entrer ? Et sors de ton trou, je ne descendrai pas dans ton atelier puant et fumant cette fois.” dit-elle avec un grand sourire. Dès lors que la porte fut déverrouillée, elle entra, se figeant dans le salon, les bras croisés, attendant qu’il remonte. Elle espérait également que Simon ne tarde pas trop, les conversations avec Robb sans lui avaient tendance à devenir beaucoup trop sérieuses à l longue, et elle savait que c’était bien de sa faute.
code by Silver Lungs
Sorry !:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ma maison est ta maison ► Beth & Simon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maison en ruine en carton et bois
» "Et si j'avais une maison"
» Aurore de Maison-Dieu '' Prenez moi tout, mais pas ma fille! ''
» Summer F. Carrow, 17 ans, cherche maison/faction pouvant l'accueillir
» Bienvenu à la maison (Prio' Shadow)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Kilkee :: East road :: Résidences :: #3 ♦ Villa O'Connor-