Partagez

[S] Your eyes they shine so bright ft Iris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur
Message
Lloyd Grammar
Découvre-moi !
♦ Messages : 227
♦ Date d'inscription : 06/01/2014
Don't get too close It's dark inside

[S] Your eyes they shine so bright ft Iris Empty
MessageSujet: [S] Your eyes they shine so bright ft Iris [S] Your eyes they shine so bright ft Iris EmptyVen 23 Mai - 13:40


Lloyd Grammar & Iris Hemingway
Your eyes they shine so bright

Tu avais détesté jouer les baby-sitters à l’Avalon l’heure précédente alors que c’était la soirée anniversaire de l’ouverture du pub et que tu désirais juste te détendre avec Iris. Bien sûr tu n’avais pas croisé que des personnes que tu appréciais, mais ça ne faisait rien rien, la fin de soirée avait été très amusante. Alex avait gagné le titre de roi de la soirée et t’ayant choisi, tu t’étais chamaillé avec lui pour savoir lequel de vous deux allait être la reine, hors de question que ce fut toi en tout cas. Pour finir il t’avait réservé une belle surprise puisqu’il avait décidé de vaguer à ses occupations et donc de ne pas rentrer à la maison. En conclusion, tu avais ton chez toi pour toi et toi seul et tu pouvais rentrer avec Iris. La jeune femme t’avait bien chauffé tout le long de la soirée en te rappelant la fameuse histoire de la nuisette bleue qui te faisait tant tourner la tête. Tu ne savais pas si c’était la boisson qui lui donnait tant d’assurance ou si elle avait enfin décidé de laisser libre court à votre relation. En ce qui te concernait en tout cas, tu brûlais d’envie pour elle depuis un moment, plus encore lorsque vous vous étiez un peu rapprochés mais que vous aviez coupé court à toute forme de rapprochement parce qu’elle ne se sentait pas prête.

Tu t’étais montré patient durant de nombreux mois sans jamais essayer de te rapprocher contre sa volonté, bien au contraire même, tu avais tendance à te freiner toi-même avant que les choses ne débutent. Sa simple présence suffisait à ton épanouissement personnel mais aujourd’hui, tu avais besoin de plus. Besoin d’elle, besoin de son corps, depuis que tu avais effleuré ses formes, par dessus ses vêtements. C’était presque comme une obsession, à t’imaginer quel serait le goût de sa peau, la chaleur de son corps, les frissons qu’elle aurait, tout cela porté par l’affection grandissante qui montait en toi pour cette jeune femme qui avec qui, au départ, tu ne t’entendais ni plus ni moins. Tu demeurais un homme, avec des envies et des attentes pour lesquelles tu ne pouvais pas faire l’impasse éternellement même avec les plus gros efforts du monde, mais également ses envies à elle que tu voulais combler. Tu ne savais pas encore comment, ni même si elle t’accepterait près d’elle, mais tu voulais au moins essayer cette fois, avec le contexte qui était propice à ça. Vous étiez tous deux bien dans vos têtes, détendus, ce qui n’arrivait pas tous les jours de ton côté. Puis tu ne te sentais plus tellement apte à résister.

Une fois le bar quitté, tu la laissas prendre la place passager de ta voiture tandis que toi-même t’installas au volant pour remonter jusqu’à West Road. La radio à fond, tu te pris le délire idiot de gueuler les paroles à tue-tête de toutes les chansons qui passaient et tu riais de bon coeur à chaque partie instrumentale pour cuver ta bonne humeur. Tu lui souriais, ravi de l’avoir à tes côtés ce soir-là. Comme elle était belle dans sa petite robe bleue, avec ses grands yeux ronds et pétillants, ses joues si roses et à croquer, ses lèvres, ses lèvres que tu voulais embrasser. Ta poigne se resserra contre le levier de vitesse tandis que vous arriviez chez toi. Garant la voiture dans l’allée de garage de ta maison, tu bondis hors de la voiture pour aller lui ouvrir sa portière et l’inviter à entrer à l’intérieur du pavillon. Comme toujours, la maison était impeccablement rangée et tu avais même prévu le coup en disposant ci-et-là certaines bougies parfumées qui n’attendaient qu’à être allumées. Tu n’étais pas un grand romantique mais tu savais que ce genre de choses plaisait aux femmes, et faire plaisir à Iris était ton idée numéro une de l’instant présent.

— Tu as passé une bonne soirée jusque-là ? dis-tu tandis que tu posais les mains sur ses hanches pour l’attirer vers toi. Enfin, je ne comptais pas faire s’achever la soirée de suite. J’ai envie de passer toute la nuit éveillé avec toi, j’ai envie qu’on ait ce moment tous les deux, qu’on laisse tomber nos carapaces. Tu veux bien faire ça avec moi ? finis-tu en lui embrassant la tempe.

Tu caressas ses hanches et le creux de son dos, la prenant dans tes grands bras. Aussi impatient et excité étais-tu, tu te sentais d’humeur beaucoup plus douce et malléable que d’habitude, sans doute le sentiment de devoir prendre soin d’elle qui était toujours aussi fort. Ton affection pour elle grandissait de jours en jours, tu te demandais même si ça ne s’était pas mû en amour. A tes yeux, la seule femme capable de partager ta vie à ce jour était Iris. Tu lui avais parlé de toi, elle ne t’avait pas jugé, ou du moins t’avait bien fait comprendre qu’à te refermer comme une huître avec tout le monde, ça ne te mènerait à rien. Tu l’avais bien compris mais tu ne pouvais pas changer comme ça du jour au lendemain, pourtant, pour elle, tu étais prêt à faire des efforts. Tu las quittas quelques instants pour aller allumer les bougies qui trônaient fièrement à travers la cuisine et le salon. La chambre, pour toi, était beaucoup trop classique et vous seriez tout aussi bien sur le canapé ou devant, allongés sur des coussins et de grosses couvertures. Tu reviens vers elle, caressas sa joue pour enfin lui voler un long baiser comme tu mourrais d’envie depuis plusieurs minutes.

— Laisse moi cette chance, murmuras-tu au creux de son oreille. Je te promets que je ne te ferai pas de mal, que je ferai attention.

Tu avais de l’expérience après tout, tu savais t’adapter, tu savais faire attention aux attentes de tes partenaires et comment les mettre en confiance. Tu voulais lui faire comprendre qu’avec toi, elle ne risquait rien, que même au contraire, elle comprendrait enfin combien tout ça était merveilleux, à quel point elle y prendrait plaisir, à quel point ça libérait l’esprit de tous ses maux. Tu ne voulais pas lui donner le sentiment de la forcer non plus, mais au fond elle savait qu’elle pouvait avoir confiance en toi. Parce que tu avais confiance en elle, et que tu savais qu’elle le désirait autant que toi. Il ne suffisait que d’allumer l’étincelle.


mocking jay.



Look into my eyes, that's where my demons hide
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Z. Hemingway
Découvre-moi !
♦ Messages : 122
♦ Date d'inscription : 18/10/2013

[S] Your eyes they shine so bright ft Iris Empty
MessageSujet: Re: [S] Your eyes they shine so bright ft Iris [S] Your eyes they shine so bright ft Iris EmptyDim 25 Mai - 11:25

Your eyes they shine so bright
Quand je panique la mécanique de mon cœur déraille au point que je me prends pour une locomotive à vapeur dont les roues décollent dans les virages. Je voyage sur les rails de ma propre peur. De quoi ai-je peur ? De toi, enfin de moi sans toi.



Iris ne pouvait pas manquer l'anniversaire de l'Avalon Sunset,  elle a bien compris à quel point c'était un événement important pour la ville. De plus, Lloyd lui a fait comprendre qu'il aimerait la retrouver là-bas, elle ne pouvait pas lui refuser ça. Puis ça ne pouvait pas lui faire de mal de sortir un peu. Elle s'était donc vêtu d'une jolie robe bleue qu'elle affectionne particulièrement.  Rien de bien extravagant, juste de quoi changer un peu de l'ordinaire. La brune retrouva même Sigmund, avec qui elle avait eu l'occasion de discuter même si une jeune femme rousse vint rapidement lui chercher des noises. Heureusement,  Lloyd avait été là pour calmer le jeu et les deux avaient disparus, laissant Iris seul avec Lloyd. Durant cette petite soirée, elle a beaucoup bu, enfin non pas tant que ça,  mais étant donné qu'elle n'a pas l'habitude elle ne tient pas très bien l'alcool et ces deux trois verres se sont rapidement fait sentir dans le comportement de la jeune femme. Beaucoup plus tactile qu'à l'accoutumer. Ça n’a pas eu l’air de déranger Lloyd et après cette soirée bien agréable, il lui proposa de rester avec lui pour la nuit. Elle ne s’y attendait pas, mais elle accepta avec plaisir. Elle avait envie de passer du temps avec lui.

Ils repartirent donc, quittant l’Avalon Sunset pour rejoindre la résidence Grammar. Lloyd était totalement déchaîné, ce qui a bien fait rire la jeune femme. Il chantait les musiques passant à la radio à tue-tête. Iris s’en amusait beaucoup, ça lui faisait plaisir de voir qu’il pouvait lui aussi lâcher prise de temps en temps. Ce soir-là, ils étaient tout les deux différents de ce qu’ils montraient d’habitude et c’était plutôt agréable. Iris n’avait plus ce poids sur ses frêles épaules, celui de devoir se retenir de peur de faire le pas de travers qui pourrait la mener à la catastrophe. Sauf que là, elle n’avait plus envie de faire semblant, de se retenir ou quoique ce soit de ce genre. Elle voulait se faire plaisir, profiter de la présence du policier. Simplement vivre sa vie. Il était temps.

La voiture s’arrête. Iris n’a pas vu le temps passer. Elle descend de là, Lloyd galant lui ouvrant la portière. Elle dépose un baiser contre sa joue pour le remercier, un mince sourire sur les lèvres. Elle a envie de jouer avec lui ce soir, après tout ce temps où ils se sont courus après. Elle en avait marre de courir. Tout est niquel chez Lloyd et elle ne peut que remarquer les bougies dispersaient un peu partout. “Tu avais prévu que je viennes ou t’as eu une coupure d'électricité ?” dit-elle en riant. La brune sent son coeur faire un bond dans sa poitrine quand il l’attire vers lui. Se serait mentir que de dire qu’elle n’est pas attirer par lui, il suffit de voir comment elle s’était comporté avec lui tout au long de la soirée. Mais jusque là, elle avait fait un blocage, à cause de ce qui s’était passé avant son arrivé à Kilkee. En général, elle évitait tout contact avec la gente masculine. Avec le Gallois, elle faisait des efforts, même si elle se crispait dès que les choses devenaient un peu trop sérieuses. Cette fois-ci, l’alcool l’aide à faire passer ses désirs avant ses craintes. Elle ferme les yeux un instant quand ses lèvres touchent ses tempes. Ce contact est agréable. “Ma soirée était parfaite, grâce à toi.” dit-elle tranquillement “J’ai envie de rester avec toi aussi” elle pose une main contre son torse “Je n’ai absolument pas sommeil…” conclut-elle dans un souffle.

Se retrouver ainsi dans les bras du gallois ne peut que la rendre heureuse, elle est tellement bien avec lui. Ça fait bien longtemps qu’elle ne s’était pas senti aussi bien avec un homme. Et quel homme se dit-elle en se mordant la lèvre. Il l’abandonne un instant pour aller allumer les bougies, son regard le suit. Iris a toujours adoré les bougies, les flammes ont toujours eu le don de l’hypnotiser et là il y en avait tellement, leur ombre dansent contre les murs. Il vient l’embrasser, elle lui rend son baiser, ses doigts remontant le long de son torse. Il lui demande de lui donner cette chance. Comment pourrait-elle le lui refuser ? La brune lui sourit, déposant un baiser contre sa nuque, délicatement. Sa raison commence à s’allumer, tentant de la dissuader de se rapprocher d’avantage de Lloyd, mais elle s’en fiche. Son esprit est assez embrumé pour ne pas écouter sa raison, elle vient contre lui. “Profitons-en, la nuit nous appartiens.” répond-t-elle simplement.


made by pandora.







+ anyone else think we might be doing
more harm than good
(c) dusty scarecrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Grammar
Découvre-moi !
♦ Messages : 227
♦ Date d'inscription : 06/01/2014
Don't get too close It's dark inside

[S] Your eyes they shine so bright ft Iris Empty
MessageSujet: Re: [S] Your eyes they shine so bright ft Iris [S] Your eyes they shine so bright ft Iris EmptySam 31 Mai - 16:24


Lloyd Grammar & Iris Hemingway
Your eyes they shine so bright


Tu ne savais pas si c’était le bon dieu qui t’avait accordé un miracle ou si c’était vraiment parce qu’elle se sentait prête, dans tous les cas, tu espérais que ce soit davantage la seconde solution et tu tenais à pousser la chance tant qu’elle se trémoussait sous ton nez. Tu ne voulais pas pour autant laisser penser que tu profitais d’elle parce qu’elle avait un peu -beaucoup- d’alcool dans le sang mais pas encore assez pour ne plus tenir debout. Tu adorais personnellement cet état d’euphorie et de légèreté que laissait l’alcool consommé à bonne dose, pile le juste milieu pour être très bien dans sa tête sans tomber malade après coup. Bien sûr que tu avais prévu le coup avec les bougies, c’était prévu depuis longtemps même, à l’instant où tu l’avais invité à cette petite soirée. Tu les avais disposé l’après-midi sous les conseils avisés de Lorde qui t’avait assuré qu’elles feraient leur petit effet. Toi tu n’y comprenais pas grand chose à tout ça, mais il fallait croire que le romantisme, et bien ça s’apprend. Rassuré de voir qu’elle n’avait pas envie de fuir en courant, tu ne pus t’empêcher de sourire, ce qui était devenu un peu l’habitude de la soirée. Sa petite remarque sur le fait qu’elle ne manquait pas de sommeil gonfla avantage ton ego et ton envie pour cette femme que tu voulais tienne. Tu avais un peu ce petit délire du type qui enferme sa princesse dans un dongeon gardé par un dragon pour qu’aucun autre ne vienne te la voler. En vérité, au premier qui s’approcherait d’un peu trop près, tu lui collerais ton point dans la figure. Non, tu n’étais absolument pas jaloux, habituellement un peu possessif mais avec elle… La donne avait changé.

Alors que vous échangiez ce baiser, Iris fit sauter la dernière once de résolution qui t’empêchait de trop t’approcher d’elle. Tu la voulais, elle te voulait, dans ta tête c’était devenu aussi simple que ça et il ne restait plus qu’à laisser se consumer tout ce désir. Sentant les doigts de la demoiselle remonter le long de ta chemise, tu sens tes propres mains resserrer leur étau autour de ses hanches et saisir le tissu de s robe avec poigne. Le baiser que tu échangeas avec elle n’en fut que plus passionné, envieux. Tu insistas sur cette robe qui semblait te résister, te gêner, alors que tu tendais de la remonter le long des courbes de la brune, le plus délicatement possible, pour ne pas la brusquer. Tu avais toujours été plus délicat avec les femme qu’avec les hommes et Iris méritait d’autant plus d’attention qu’elle était fragile. Fragile certes, mais tu ne l’imaginais pas pour autant totalement passive. A en juger par toute la malice qu’elle avait déployé durant la soirée, tu ne donnais pas qu’elle te ferait davantage tourner la tête une fois bien au courant de tes petits vices et de tes faiblesses. Toi-même tu désirais trouver la faille, saisir cette petite étincelles qui la ferait soupirer des les premiers instants de vos ébats, pour la mettre à l’aise, la mettre en confiance.

Tu viens mordiller sa mâchoire puis sa gorge tandis que la matière de sa robe ne te résistait plus guère. La relevant le long de ses hanches, de sa taille, de sa poitrine, jusqu’à la faire passer au dessus de sa tête, tu l’envoyas du côté du canapé où tu comptais bien t’installer dans peu de temps. Sa peau te sembla aussi douce que la soie sous tes doigts inquisiteurs, tu cherchas le creux de ses reins, l’angle de ses hanches, la forme de son nombril pour remonter le long de ses côtes et enfin jusquà sa poitrine ou tes lèvres et tes mains semblaient s’être rejointes. Tu déposas un premier baiser puis un second contre la naissance de la poitrine de la belle, puis descendis davantage et remonta pour suivre les coutures de son soutien-gorge. Tu saisis sa bretelles avec les dents et la fit glisser le long de son épaule que tu mordillas ensuite, tes doigts cherchant les agrafes de son dos. D’une main tu les délias, libérant par la même occasion sa poitrine et maintins le soutien-gorge entre son corps et le tien qui s’était collé au sien. Ton autre main se posa contre son fessier, et tu la fis basculer dans le canapé, toi au dessus d’elle, lui souriant tendrement.

Tu te redressas un peu au dessus d’elle, caressant son ventre, puis ses seins que tu mis enfin à nu. Tu te mordis la lèvre et sentit le feu en toi brûler plus intensément. Oh oui tu avais envie d’elle, et maintenant que tu étais lancé, tu ne voulais pas t’arrêter en si bon chemin.


mocking jay.



Look into my eyes, that's where my demons hide
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Z. Hemingway
Découvre-moi !
♦ Messages : 122
♦ Date d'inscription : 18/10/2013

[S] Your eyes they shine so bright ft Iris Empty
MessageSujet: Re: [S] Your eyes they shine so bright ft Iris [S] Your eyes they shine so bright ft Iris EmptyLun 7 Juil - 17:06

Your eyes they shine so bright
Quand je panique la mécanique de mon cœur déraille au point que je me prends pour une locomotive à vapeur dont les roues décollent dans les virages. Je voyage sur les rails de ma propre peur. De quoi ai-je peur ? De toi, enfin de moi sans toi.



Iris avait décidé de s'abandonner dans les bras de son beau gallois, Lloyd est quelqu'un en qui elle a confiance et elle tient à partager ce moment avec lui, surtout que l'alcool l'aide à ne pas penser aux mauvais moments qu'elle a pu passer auparavant. Elle veut enfin profiter de l'instant présent. Ses mains glissent contre le torse de Lloyd, ce n'est plus le moment de réfléchir, il faut se laisser aller, c'est la meilleure solution. Son partenaire à l'air d'être du même avis que lui, puisqu'elle peut sentir ses mains se resserrer contre sa taille. Un frisson la parcourt, la soirée prend une tournure inattendue, mais pas désagréable. Ses doigts s'accrochent à sa robe alors qu'elle se décide à venir ouvrir sa chemise, les bougies leur offrant une atmosphère plutôt intimiste. Ça à tendance à la mettre en confiance, pas qu'elle ait honte de son corps, elle s'en fiche un peu, elle n'est pas vraiment du genre à avoir des complexes, mais ce n'est pas une exhibitionniste non plus. Faut pas déconner.

La brune peut sentir les lèvres de Lloyd glisser le long de sa gorge alors que sa robe disparaît un peu plus loin. L'espace d'un instant, les doigts de Lloyd lui semblèrent électrique, quand ils passèrent contre sa peau, un courant électrique plutôt agréable, il faut l'avouer. Elle le laissa partir à la découverte de son corps, ses caresses étaient bien trop douces pour y mettre fin, elle profita tout de même de l'occasion pour lui enlever sa chemise. Il n'y a pas de raison pour qu'il soit beaucoup plus habillé qu'elle. Et même si les vêtements n'étaient pas encore réparti de façon égale, elle était plutôt contente de voir ce bout de tissu disparaître de son champ de vision. Un sourire s'affiche sur son visage alors qu'il vient attraper l'une des bretelles de son soutien-gorge avec ses dents. Celui-ci ne fit pas long feu d'ailleurs et c'est avec plaisir qu'elle rencontra la chaleur du corps du gallois, peau contre peau tout ses sens s'éveillaient. Une main s'accrocha à son épaule quand il l'a fit basculer vers l'arrière, par surprise. Elle ne s'attendait pas à ça, mais finalement, ce n'était pas si mal que ça.

Ça lui offrait l'occasion de pouvoir observer le torse musclé de Lloyd, plutôt flatteur comme angle. Les doigts de la brune vinrent l'effleurer, traçant de douces caresses. À ce moment-là, elle se demanda comment elle avait pu attendre aussi longtemps pour le découvrir plus intimement. Cet homme était juste parfait et les dernières barrières qu'elle pouvait encore avoir venaient de tomber. Elle se redressa légèrement pour venir l'embrasser avec une passion qu'elle ne se connaissait pas encore, elle l'attira contre elle. Les choses s’accéléraient, mais c'est ce qu'elle voulait. À quoi bon tourner autour du peau alors que l'un comme l'autre savaient ce qu'ils voulaient. Iris fit descendre d'avantage ses doigts pour atteindre la ceinture de Lloyd et la défaire rapidement avant de s'attaquer à son pantalon. Elle était avide de découvrir son corps et pour le moment, ce morceau de tissu était un obstacle. Et elle a horreur des obstacles.


made by pandora.







+ anyone else think we might be doing
more harm than good
(c) dusty scarecrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

[S] Your eyes they shine so bright ft Iris Empty
MessageSujet: Re: [S] Your eyes they shine so bright ft Iris [S] Your eyes they shine so bright ft Iris Empty

Revenir en haut Aller en bas

[S] Your eyes they shine so bright ft Iris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il Kwon ▲shine bright like a diamond.
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» [Cinéma] Eyes wide shut
» BB Code : les tableaux en une lecon
» Keep Hope, de Baby Angel et Cat's Eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Kilkee :: West road :: Résidences :: #19 ♦ Résidence Grammar & Mitchell-